2021 / chapitre 34

Les Derniers Conquistadores (Gabriel Quiroga de San Antonio) Certains hommes en Castille, sans être sortis de leur village, s’érigent juges du monde ; ils croient montrer acuité de jugement en considérant comme impossibles quelques mystères naturels divulgués par ceux qui ont vu et voyagé. (p. 98). Æneas Sylvius (qui depuis fut pontife romain et s’appela Pie II) rapporte qu’étant légat en Angleterre et en Écosse, il apprit que dans une île voisine il y avait certains arbres dont les feuilles, quand elles tombaient à l’eau, se changeaient en oies et en canards. Cette merveille rend croyable cette autre que dans les rivières de Protho, les feuilles de certains arbres qui croissent sur leurs rives se changent en rats quand elles tombent à terre et en poissons quand elles tombent dans l’eau. (p. 136).

2021 / chapitre 34

2021 / chapitre 31

L’humanité est un entrelacement de stratégies de survie, perpétuellement mises à bas, perpétuellement recommencées.

Des amis sont venus à la maison. Nous sommes allés voir des amis. Avons parlé entre amis de perspectives éditoriales. J’aimerais publier trois autres romans. Trois, c’est le nombre nécessaire pour écrire ce que j’aurai eu à dire.

2021 / chapitre 31

2021 / chapitre 29

Jusqu’au début des années 80, la SF, livre après livre, creusait un formidable tunnel à travers le réel : aujourd’hui, elle me paraît y être ensevelie et vivre des décombres.

Le passé est une terre étrangère (Gianrico Carofiglio) Sa bouche était dure et agressive comme une garniture de pneu ; même chose pour sa langue, élastique et puissante. (p. 217).

Je suis tombé sur un numéro de la revue Europe datant des années 70 consacrée à la SF : le genre est obsédé par sa propre définition, depuis toujours. Et, pour délaisser la notion de véracité face à l’utopie d’une extrapolation scientifique rigoureuse, elle a recours à la poésie (Igor Bogdanoff précède la thèse de Joseph Altairac à propos de Van Vogt).

Forme finie (roman, film) vs flux incessant (série, environnement virtuel).

Il sera plus rentable pour le flux financier de soustraire l’individu à l’économie.

Loth changée en sel après s’être retournée sur Sodome : d’où l’expression se faire sodiumiser.

Un roman est un espace clos – et plus il s’éloigne de son centre, plus il dessine sa limite.

Depuis que Catherine est (temporairement) en fauteuil, on me prend pour une nouvelle conquête de Stephen Hawking.

2021 / chapitre 29

2021 / chapitre 28

Sans nos paroles, le monde est un lent chaos silencieux ; sans les hommes, il sera accueillant.

Les yeux fermés (Gianrico Carofiglio) Il y a des soirs où on sait à l’avance que se prépare une nuit sans sommeil. Pas de signes particuliers, éclatants, évidents. On le sait, tout simplement. (p. 99). C’est marrant. Tu racontes que t’es une bonne sœur et ça ne vient à l’idée de personne de vérifier si c’est vrai. Personne ne te demande quoi que ce soit… (p. 222).

Un éditeur qui se prétend tel ne se doit-il pas de saisir toute opportunité de promouvoir un livre qu’il a choisi de publier ?

Le milieu de l’édition d’imaginaire est le même que n’importe que autre milieu, la tête est juste un peu enflée.

Nous vivons – hélas – de l’avidité de certains.

Il y a, à l’œuvre, indéniablement quelque chose de néfaste pour l’humanité.

2021 / chapitre 28

2021 / chapitre 27

Comment se fait-il qu’un film comme Tomorrow war (transit temporel pour guerre future, aliens et extinction de la race humaine) propose si peu d’intérêt scénaristique ? Avant quand on allait regarder une daube, on en sortait comblé. Là, c’est le néant.

Suite à un désaccord portant sur le non-traitement donné au prix remis (de manière totalement inattendue) à son livre, un auteur se brouille avec son éditeur – l’un, blessé de la stupidité odieuse de l’autre et le second affichant un dédain insupportable à l’encontre du travail du premier. Il en ressort ceci : à quoi sert d’attribuer un prix, s’il n’y est pas donné de suite ? À quoi sert un éditeur, s’il refuse de promouvoir ledit livre primé ? Alors je braille. Et me dis : Mon emportement serait-il illégitime ? Dois-je me taire ? Vais-je, en l’ouvrant, pulvériser en miettes ma notoriété possible ? Vais-je hypothéquer ma carrière d’écrivain ? Vais-je être mis au ban du milieu pour intempestive manifestation de mesquinerie égotique ? En silence, le livre et son auteur sont donc rejetés ; oubliée, la sortie au format poche, désamifié de facebook, l’auteur, ignoré avec une morgue aussi ridicule que blessante lors de leur dernière rencontre à l’ultime salon de Sèvres. Si on réfléchit à l’affaire, on concluera que le gachis vient du refus de l’éditeur à faire son travail d’éditeur (ainsi que la légèreté des festivaliers à l’encontre de l’auteur à qui un prix est attribué). Il – l’éditeur – n’a pas jugé bon de faire son devoir d’éditeur en rejetant l’affaire sur l’inertie du festival (inutile de se démener, le prix n’est pas doté d’un attaché de presse, a-t-il invoqué comme raison à son refus d’apposer un bandeau et d’inciter le diffuseur à placer ledit ouvrage sur les tables des libraires – et ce moment coïncidait avec celui où il arguait vouloir élargir son lectorat au non-imaginaire, et le livre s’y serait ma foi bien prêté) ; puis en jugeant irrémédiablement offensante la réaction de l’auteur (un post public assez cinglant). Pour conclure, j’ai eu un prix, je n’ai pas été invité au festival, le livre n’existe plus, l’éditeur ne veut plus entendre parler de moi ; les amis édités par ce même éditeur gardent le silence – dont une, collaboratrice habituellement intransigeante avec la morale, que j’ai appréciée à l’époque où elle usait d’un pseudonyme amusant, et qui a suivi l’élaboration dudit roman en qualité de relectrice. Et, mesquinerie supplémentaire, cet éditeur tarde à, ou refuse de régler une facture au Carnoplaste (facture 01199 du 23/01/21 d’un montant de 195,63€). Je n’ose anticiper sa réaction, au triste individu, si je rappelle cette affaire publiquement. Ulcérée, cinglante, dédaigneuse ou navrante : sans doute saura-t-il surprendre d’une manière que je peinerais à imaginer. Chic : depuis plus d’un an, il m’ignore. Peut-être le contact entre nous se renouera-t-il ? La dernière fois qu’il qu’il m’a envoyé un mail, il y allait d’un vouvoiement idiot – lui qui a dormi à la maison. Je te jure, il y a de ces *** – réfugiés derrière une prétention épaisse comme un mur de plomb, de plomb anglais subtil et raffiné – dans le milieu pourtant si restreint de l’Imaginaire. (Ps : Les ponts sont coupés, car il me reproche mon non professionnalisme. Être professionnel donc, c’est choisir, pour des raisons alambiquées, de ne pas honorer le travail d’un écrivain qu’on a publié ?) Dois-je me taire ? Dois-je parler ? C’est étrange, pendant une période, ça a tendu à faire de moi une sorte de quémandeur illégitime glapissant après la non-remise de ses lauriers. C’est dommage, ça a surtout misérablement brisé un arc commencé 10 ans plus tôt, lorsque je suis venu à Épinal sans connaître personne, pour promouvoir le Carnoplaste et rencontrer des gens du milieu de l’édition. Ce prix du roman non attendu aurait clôt la figure d’une aimable façon. Si c’est cela se faire publier (l’auteur comme négligeable denrée de réassort de l’industrie de l’édition, des festivals et autres manifestations), je préfère redevenir simple lecteur. Si on décerne un prix, on l’honore ; si on édite un livre, on le promeut. Point. Et va te faire foutre.

J’entends un glapissement horrifié dans la salle de bains. C’est Catherine qui hurle : Je fais du gras ! À être immobilisée, je fais du gras ! Je lui fait tout de même remarquer que c’est pas du gras, c’est du Lafarge première qualité, du bon acier et des pneus neufs et qu’elle est montée sur la balance avec son plâtre, ses béquilles et le fauteuil roulant.

Jean Ferrat : Aimer à perdre la toison.

Miracle à la combe aux aspics (Ante Tomić) — C’est quoi ça ? demanda Mile. Du liquide vaisselle ? — Cocktail rhum blanc et limette, monsieur, dit le serveur en tiquant. — Du rhum ? Chez nous, on met ça dans les gâteaux, remarqua Branimir. — Monsieur, c’est sûrement le meilleur rhum du monde. Vingt-cinq ans d’âge. — Vingt-cinq ans ? dit Mile. Mon garçon, s’il était aussi bon que tu le prétends, on l’aurait bu depuis longtemps. (p. 114)

Lansky (Eytan Rockaway) J’ai tenu 10 mn : Harvey Keitel ressemble à Oliver Hardy à la fin de sa vie.

Retour de service (John le Carré) Mon premier instinct a été d’apprécier Florence avec prudence. C’est un de ces filles de la bonne société qui a grandi avec des poneys et on ne sait jamais trop ce qui se passe dans sa tête. (p. 59)

2021 / chapitre 27

2021 / chapitre 26

L’autre moitié de soi (Brit Bennet) Deux jumelles noires à la peau claire ; l’une devient une Noire, l’autre, une Blanche. En grande partie plaisant (décousu sur la fin). Il avait la chance d’avoir la mémoire courte. Une bonne mémoire, c’était un truc à vous rendre fou. (p. 49). Mallard se déformait. Les lieux n’étaient pas stables, Early le savait déjà. Une ville est une gelée mouvante qui épouse la forme de nos souvenirs. (p. 78). Une fille capable de peser au jugé cinq cents grammes de viande hachée s’en sortirait toujours dans la vie, elle n’avait pas besoin de faire de grandes études. (p. 104).

Le mambo des deux ours (Joe Lansdale). Encore une histoire de Hap couilles et Leonard bite. Ça me rendait aussi nerveux qu’une chèvre invitée à un barbecue. (p. 108). On se partagea quelques vieux romans écrits par Michael Moorcock sous le pseudo d’Edward P. Bradbury. C’était des pastiches d’Edgar Rice Burroughs, rapides, sympas, et plutôt idiots. […] Je n’avais pas eu l’occasion de lire comme ça depuis un moment, et surtout ce genre d’histoires, et j’étais dans l’état d’esprit et la situation émotionnelle qu’il fallait pour les gober […]. (p. 147). Sans doute que, dans ses mauvais jours, il adorait s’amuser à faire des nœuds aux bites des gorilles. (p. 182).

Plier bagage (Daniel Saldaña París) Jusqu’à ce jour, mon père m’avait toujours paru comme un élément parmi d’autres de l’infrastructure domestique, une espèce d’automate qui fournissait le transport et un certain étiage d’affection, une sorte d’hybride d’animal de compagnie et d’appareil ménager. (p. 24). Mon père n’a jamais été capable d’anticiper la douleur d’autrui. La vie intérieure des autre – y compris ses enfants – fut toujours un coffre-fort dont il ignorait la combinaison. Il était incapable d’empathie et prenait toutes les décisions en fonction de ses propres sentiments et besoins. (p. 47). Belle page (61) sur la pliure centrale d’un origami et la notion de symétrie : qui n’était pas une condition du monde, mais une invention de l’entendement.

Le petit monde de la SF braille contre la Red Team, mais il est gourmand de trucs futuristes où ça défouraille à mort.

2021 / chapitre 26