Harry Dickson No. 183 / le secret de la Pyramide Invisible

Fascicule paru chez Le Carnoplaste en 2009. Disponible ICI

En dernière page, on y lit : « Ouvrage réalisé de * à * par les auteurs.
Dépôt légal mai 2009 – © Le Carnoplaste 2009 – Éditeur associatif emmascaradé à Sainte-Geneviève des Bois, Longues-sur-Mer et en bien d’autres *illeurs. »
Déjà, ces * en place de certains « a », ce qui nous amusait, Alain Letort et moi, lorsque nous échangions, au début, avant même que je songe au Carnoplaste.
Et ce verbe, « emmascarader » : je venais de m’offrir le Bertaud du Chazaud, les « synonymes et mots de sens voisin »…
Bon. Où en étais-je ? Ah oui : ce Harry Dickson là, très feuilleton, avec un personnage que je reprendrai un de ces jours : Sineus Belowzero, section des écrits à un penny, qui vit dans les sous-sols du British Museum, « parmi les tombereaux périégètes qui s’y entassaient, comme un troglodyte gourmand des primitives manifestations de l’esprit ».
Dans cette aventure-ci, il y a le Catharinien
« — Regardez. Voici votre figure tutélaire parfaitement rendue. Cette gravure a été réalisée par un disciple de Landseer. Bertillon lui-même ne saurait présenter plus scrupuleux portrait. Voilà à quoi ressemble Nooknock.
— C’est un singe, dit Tom Wills.
— Nooknock, un singe ? Aha !…
Shuttleworth frappa la page de sa main retournée comme s’il talochait un ignare.
— Un singe !… Et vous, vous êtes un hominien tout comme les deux niaises du rez-de-chaussée, s’emporta-t-il. Pourtant ne sentez-vous pas ce qui vous sépare d’elles ? Ou ce qui sépare nos deux propres complexions ? Nooknock est au singe ce que je suis aux Carstairs. C’est un primate évolué, un Catharinien de l’Ancien-Monde, selon la classification géographique en vigueur. Peut-être un spécimen de cet ordre mythique des Archencephala cher à Richard Owen. »
Et là encore, des tatouages sur la figure – celle du détective, cette fois-ci. Qui est responsable ? Le singe, pardi. Enfin, Nooknock, le Catharinien
Et l’histoire trouvera son dénouement grâce à un feuilleton…
Et la Pyramide Invisible du texte ?
Par une illumination de dernière minute, je l’ai trouvée ! Ce qui n’était pas gagné. Elle y figure. Sans entourloupe.

Le secret de la Pyramide Invisible
Le secret de la Pyramide Invisible
Harry Dickson No. 183 / le secret de la Pyramide Invisible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *