JOURNAL 2019 / semaine 20

lundi 13 mai

Lu Turlupin de Leo Perutz, qui s’amuse beaucoup : — Ce que vous appelez l’ordre, dit M. Gaspard, l’air songeur, c’est ce que j’appelle le règne violent de la loi du plus fort. A qui profite-t-il, cet ordre ? Aux douze cents brigands qui, avec l’accord du roi, ont partagé entre eux les charges et les fonctions, comme tout le bonheur et tout le bien-être.

mardi 14 mai

Le propre d’un écrivain est d’exprimer. J’ai exprimé un dépit. Si un prix ne sert à rien, s’il a peu d’incidence commerciale, sans mise en place ni bandeau il n’en a aucune – un bandeau ! des salons pour écouler les bandeaux ! – C’était une figure-gigogne : tu apportes un prix à ton éditeur, tu demandes un bandeau, une mise en place, il te dé-sa-mi-fie sur facebook. A-t-on jamais ouï pareille idiotie ? Il se désengage d’un salon où nous sommes tous deux invités comme auteurs.

Vu Dragged Across Concrete (quel titre épatant !) : long, lent, un brin grotesque, mais prenant.

mercredi 15 mai

Invité à Tonnerre en septembre par Fred Morwen Malvesin : mon bouquin (lauréat du grand prix du roman francophone aux Imaginales, mazette !) sera-t-il au moins encore disponible ? Partant de l’adage qui dit qu’un prix littéraire ne fait aucunement vendre, on œuvre pour que le prix littéraire ne puisse absolument pas être distingué, mis en place et vendu. Je le répète, car je suis énervé. De plus, aux Imaginales, il y avait des écrivains nordiques, dix occasions pour moi de créer des liens.

Un autre plaisir de lire Marelle et ses chapitres dans un ordre aléatoire est qu’on ne sait pas où on en est, ce qu’on a lu, ce qu’il nous reste à lire.

Les romans réalistes ont très peu à voir avec la réalité du monde, ils se rêvent réalité, on n’a pas à leur opposer les romans imaginaires – qui eux se rêvent imaginaires.

Revenu sur la quatrième version de TMPSDB : 4 chapitres bouclés, cette fois-ci, j’ai la manière.

jeudi 16 mai

Soudain, je me rappelle le sens du mot anamnèse.

vendredi 17 mai

Catherine tond. J’écris.

samedi 18 mai

Revenons du Maquis de Vareilles avec des plants de tomates. Brouettes de fumier de poney récupérées de chez le voisin en échange d’une bouteille de crème de framboise maison.

dimanche 19 mai

Il pleut, lu Le secret de l’Espadon : les poses des personnages et les paysages réellement oniriques font le charme de l’histoire.

JOURNAL 2019 / semaine 20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.