JOURNAL 2019 / semaine 21

lundi 20 mai

Européennes : c’est un monde mort qui, sporadiquement, pourrit les esprits, gâte les chairs et nous mène vers sa propre tombe.

Rêvé une nouvelle cette nuit, l’ai écrite ce matin, l’ai corrigée cet après midi : Un spectre hante les Imaginales. 13 350 signes. Il faut que je me sorte la séquence de l’esprit.

Je suis effondré : un ami m’apprend sans aucune précaution qu’une de ses poules se coince les œufs dans le croupion.

mardi 21 mai

On est seul chez soi à écrire des trucs six jours sur sept (le septième, on va aux toilettes). Comme reconnaissance, on se prend des scuds lancés par des blogueuses. Et pour une fois qu’il y a réjouissances et échanges entre auteurs, paf, revenez l’année prochaine, de nouveau anonyme.

On enfile le grand masque pourri de la politique : à chaque élection, ces préparatifs de hold-up.

mercredi 22 mai

Le personnel politique actuel est-il le déchet ultime, la concrétion rebutante de l’ère industrielle ?

jeudi 23 mai

Un ministère oui, mais en quelle proportion d’un mètre-cube de bois ?

Nous, Insulaires de plastique, apprenons avec stupeur qu’il existe des continents de roc et de terre !

vendredi 24 mai

Le Whale est à la Grange. Adieu troussepinette, poire et mirabelle. Couché à 3H45.

samedi 25 mai

Festival Escargot Noir au marché couvert de Sens. Installation parfaite. En vis-à-vis de la verrière, j’observe, en milieu d’après-midi, un vieil homme fermer ses persiennes, sans doute pour la sieste. Sur la tête, il a un filet capillaire.

dimanche 26 mai

Festival Escargot Noir, suite : parfait. Vendu 10 Femmes d’argile et d’osier, des Harry Dickson en Helios, du NECROPORNO au gars de French Pulp. Ai revu David Coulon. Merci Justime, Hermine et Magali.

JOURNAL 2019 / semaine 21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.