JOURNAL 2019 / semaine 22

lundi 27 mai

Hormis la gamine à cheveux courts (Millie Bobby Brown) et le flic (David Harbour), il n’y a pas grand chose à sauver de Stranger things.

mardi 28 mai

Dispositions prises pour le saut à la BnF mercredi prochain, le soir après le restau, voyagerons ensemble le mercredi soir, Boutel et moi.

Manuscrit posté pour les éditions Rivages : en voici deux projetés dans le no man’s land qui s’étend entre l’auteur et l’éditeur.

Téléphoné à J-L Rivera, pour être invité à Sèvres non pas comme Carnoplaste, mais en tant que Robert Darvel, auteur : table, restaurant et défraiement.

Ce dépit à propos du traitement du prix, je l’ai utilisé avec fruit : j’en ai tiré une histoire.

L’expression : écho du futur à propos d’un visionnaire.

mercredi 29 mai

Un post-apo qui décrirait une France en décomposition totale, d’où émergent les tentacules de son prochain futur, la France comme un caïman du Brésil, pays-ventre jaune gonflé, fendu par les gaz de putréfaction de tous ceux qui ont précipité sa perte.

jeudi 30 mai

Lu Le brouillard (Henri Beugras) : un homme effectue un trajet en train. Las, il fait étape dans une ville. Le lendemain, il apprend qu’il n’y a pas de gare. Coincé. Et le brouillard, et le Carnaval. Et les cadavres… Un cauchemar parfait, du niveau de La montagne morte de la vie de Bernanos fils. L’auteur, né en 1930, vit à deux pas de la Grange.

On vient de retrouver du couscous dans le congélateur : putain de Fanny !

vendredi 31 mai

Depuis vingt ans que nous avons la Grange, des rouges-queues nichent dans le garage. Chaque année, un couple couve sur une poutre. Nous laissons la voiture dehors pour que les chattes ne les ennuient pas. Les œufs éclosent, ça piaille, ça nourrit, ils sortent enfin, volètent et se posent avant de s’envoler. Cette année, sur trois, deux ont été tués par Troupille et Chastragnette. Un mois dans le nid caché dans l’ombre, envol, tué au seuil du ciel infini : ai songé au possible et troublant parallèle avec ce qu’écrit un auteur.

samedi 1 juin

Quoi qu’en dise ma mère, je n’ai aucune mémoire, pas plus immédiate que lointaine. Je me souviens de détails précis, comme la disposition des pièces de tous les appartements de mon enfance. Maintenant, je vais être amené à noter ce que me disent les gens dont je pense utiliser les mots dans mes histoires – mais qui lira mes notes sera surpris de n’y rien retrouver de ce qui vient d’être dit : je retiens uniquement ce que mon imagination invente à ce moment là.

TMPSDB : 10 chapitres, je tiens vraiment la manière, mais je ne sais pas ce que je suis en train de raconter.

dimanche 2 juin

Si je devais garder un seul album de BD, je les garderais tous, dont, surtout L’encyclopédie des bébés de Goossens. Et d’ailleurs, pour mon intervention à la BnF, en introduction, je vais citer Marc Soriano et Goossens.

Depuis 2005, nous arpentons des vides-greniers. Le nombre de choses que je n’y ai jamais vues est tout bonnement étourdissant.

JOURNAL 2019 / semaine 22

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.