2020 / chapitre 9

Se masturber, c’est faire de la politique sans le savoir.

L’ordre du jour (Éric Vuillard) : vif, précis, impitoyable. L’invasion de l’Autriche ? Un bluff sanglant, des chars en panne. Et si le parti nazi obtient la majorité, ajoute Goering, ces élections seront les dernières pour les dix prochaines années ; et même– ajoute-t-il dans un rire – pour cent ans. (p.21). Ou, le droit constitutionnel existe, et ce n’est pas pour les termites ou les souriceaux (p. 54). un respect pour le mensonge domine. (p.133). il entendit un instant cette petite voix intérieure qui échappe toujours aux longues intoxications de l’âme ; il ouvrit la fenêtre et sauta. (p. 140).

Si j’étais un dirigeant, je profiterais du coronamachin pour m’exercer à confiner les populations mondiales et ajourner les simagrées démocratiques.

Poetry is just the evidence of life. If your life is burning well, poetry is just the ash. (Leonard Cohen)

Reçu une lettre du Centre de prélèvement de Strasbourg. Un impôt sur la saucisse ?

Trois séries me plaisent pour la même raison, c’est-à dire par une narration ludique qui, dans mon vocabulaire – je ne suis pas certain de l’exactitude du terme – s’apparente au genre picaresque (tout peut arriver dans une histoire si on prend la peine de l’inventer avec une précision déconcertante) : For all Mankind, Mrs Maisel et Watchmen auprès desquels True detective#3 fait pâle figure. Dans celui-ci, rien n’arrive. Dans les trois suscités, chaque chapitre est et n’est pas tributaire du chapitre précédent.

Comment peut-on laisser des gens comme Fillon se prétendre porteur d’un projet politique ?

La coiffure qui surmonte le crâne de Trump me fait soudainement songer à une crevette géante.

Souhaiter revivre les années soixante signifie accepter que des gens soient de nouveau massacrés au Vietnam.

Certains font du commerce de victimes.

Une femme au tempérament de joueuse utilisera un bilboquet comme dildo.

Il avait plus de narines que de poils.

Year of the rabbit (série) : le héros accuse John Merrick d’avoir attrapé la grosse tête. Une effeuilleuse française se nomme Giscard d’Estaing, etc.

2020 / chapitre 9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.